L’install ultime

L’install ultime

Plus vous roulerez sur Zwift, plus vous allez chercher à améliorer l’expérience utilisateur. Lorsque vous faites une course ou un exercice de fractionnés, il n’y a rien de plus agaçant qu’avoir à chercher votre téléphone ou votre clavier pour interagir avec les commandes.

Certains préfèrent accrocher leur tablette ou leur téléphone sur des supports cintre. D’autres placent l’ordinateur portable sur le côté. Dans tous les cas, il faudra penser au fait que la position d’un cycliste en course ou en sprint ne laisse aucune place à l’hésitation.

Les éléments de votre installation doivent être pratiques, accessibles et surtout étanches à la sueur. D’où l’importance du ventilateur, n’en faites pas l’économie, vous risqueriez de le regretter. Il arrive parfois que certaines courses vous emmènent sur 100 kms, voire 180 kms comme le challenge Cervelo. Une telle distance et durée ne laisse aucune place à l’improvisation. Les éléments clés d’une installation minimale sont donc :

  • Un ventilateur puissant
  • Un support pour PC/Portable ou Tablette
  • Un écran relativement confortable, voire une télévision
  • Evidemment le vélo et le Home Trainer

Voici l’installation ultime, celle qu’il vous plonge dans l’univers Zwift à tel point que certains virages vous donnent le tournis et certaines descentes l’envie de freiner ou d’adopter une position aérodynamique. Une telle installation vous transporte tellement sur la route que la réalité et le monde virtuel n’ont plus aucune frontière.

Voici ce que donne ce Setup comme les anglais l’appellent.

dsc_0292

Le vélo idéalement doit reposer sur un tapis étanche à la sueur. Les fabricants comme Tacx ou Wahoo proposent avec le Home Trainer des tapis adaptés. N’hésitez pas à les doubler pour créer un effet amortisseur ; sensations garanties lorsque vous vous mettrez en danseuse. Vous aurez l’impression que le vélo rebondi sur le bitume.

dsc_0291

Le support doit pouvoir accueillir aisément un clavier sans fil, une souris sans fil et bien évidemment le fameux smartphone avec l’application Zwift Mobile connectée.

dsc_0294

L’outil ultime, le téléviseur sur support ou le vidéo projecteur HD. Avec une diagonale d’écran proche des 2,50m vous reproduirez l’échelle réelle de la vraie vie. C’est à dire que les fesses du coureur que vous suivrez auront les mêmes dimensions que celles d’un coureur sur la route. L’autre avantage de prendre un projecteur HD (Haute Définition) en 1080 pixels est la visualisation des coureurs qui sont devant vous.

En effet, il n’est pas rare lors des sorties ou en course d’avoir à lâcher un peloton au rythme trop élevé. Dans ce cas, vous allez sûrement passer une bonne partie de la sortie à “chasser” un ou plusieurs pixels sur l’écran, ce que les Zwifteurs appellent le “Pixel Chasing”. Un coureur situé à 100m devant vous apparaîtra tout petit sur un écran de PC ou une tablette. Avec un vidéo-projecteur HD, vous garderez ce coureur en visu assez clairement, ce qui vous motivera pour appuyer sur les pédales.

Il existe de nombreux vidéo-projecteurs sur le marché, nous vous conseillons les Benq, dédiés au Home Cinema avec des caractéristiques adaptées au sport et aux jeux vidéos. Il en existe plusieurs, le W1090 que vous voyez dans la photo suivante est un des meilleurs rapports qualité/prix du marché à moins de 650 euros.dsc_0293

Si vous possédez une chrome Cast à 39 euros, vous pourrez même projeter sur la seconde sortie HDMI l’écran de votre téléphone. Idéal pour passer de la retransmission directe de la course en live à votre Avatar Zwift. Ceux qui préfèrent pédaler en musique pourront lancer Youtube ou n’importe quelle playlist MP3 en fond et rouler en même temps (faire une course en musique est une forme de dopage :-)).

L’installation que nous vous présentons ici est un budget, mais excepté le vidéo projecteur, tout cycliste possède généralement un ordinateur (Mac ou PC) et un Home Trainer.  A vous de jouer !